Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas…

Août 10th

Les régimes “hyper-protéinés », Weight Watchers, South beach, The Zone, Cohen, paléo et autres, ont des taux d’échec effarants (environ 95%)… Malgré les promesses qu’ils peuvent bien faire, les gens qui suivent ces régimes finissent toujours par reprendre du poids, souvent même plus qu’avant de commencer le régime. Le problème est que pour attirer le public, on va faire croire aux gens qu’ils pourront continuer à manger des aliments malsains, pauvres en nutriments, continuer les mauvaises habitudes et les addictions et perdre du poids quand même.
C’est une erreur car on cautionne les mauvaises habitudes qui créent le problème… un peu comme encourager un fumeur à fumer car il se sent mieux quand il s’allume une cigarette! Ce n’est jamais la faim qui nous pousse à choisir une pizza plutôt qu’une grande salade de lentilles, c’est notre addiction aux aliments raffinés, salés, gras et/ou sucrés, pauvres en nutriments et nos habitudes.
C’est un cercle vicieux, plus on mange sucré plus on a envie de sucré, plus on mange gras plus on aime manger gras, même chose avec le sel, les produits raffinés, frits, etc… Donc le seul moyen de maigrir en mangeant comme cela est de restreindre les portions et il est connu et prouvé depuis très longtemps que les restrictions ne fonctionnent pas à long terme.

Quand on mange un légume ou un fruit ou une pomme de terre (etc), on y trouve des vitamines, des antioxidants, des fibres, des agents phytochimiques, des sels minéraux, des acides gras variés, des hydrates de carbones et des tas de choses qui nous font du bien… et si par contre on mange un croissant au jambon ou un autre aliment transformé et raffiné, on n’a aucun antioxidant, aucune fibre, quasi pas de vitamines, beaucoup de graisses saturées (et même hydrogénées souvent!), cholestérol, des sucres rapides, de la viande de mauvaise qualité, des additifs alimentaires souvent pas aussi innocents qu’on veut nous faire croire, beaucoup trop de sel et d’autres cochonneries dont notre corps n’a absolument pas besoins, ET surtout, se porterait beaucoup mieux sans.

La clé, n’est donc PAS de manger n’importe quoi et contrôler ses portions… notre corps a besoins de nutriments et s’il faut manger 6000 calories de produits raffinés pour les obtenir, l’envie de manger sera plus forte que toute la volonté du monde de rentrer dans une taille S… la solution est donc de satisfaire le besoin vital en nutriments de notre corps. Les aliments qui possèdent le plus de nutriments sont les légumes, fruits, légumineuses, céréales complètes… en bref, tout ce qui est végétal et non raffiné.

Donc, au lieu de penser: alimentation saine = se priver
je propose de penser: alimentation saine = ajouter.

Les systèmes qui gèrent notre faim et envie de manger sont liés à l’apport en nutriments et en volume. Les aliments gras apportent peu de volume pour beaucoup de calories, pareil pour les aliments raffiné (pâtisseries, pain blanc, frites, pizza, bonbons, chocolat au lait…) et les produits laitiers (lait, fromage, beurre, yogurts… y compris ceux au lait de chèvre ou brebis), la viande, le poisson et les oeufs.

Les produits végétaux (légumes, fruits, céréales, légumineuses, féculents, noix et graines) sont riches en fibres et en eau, pauvres en graisse (sauf pour les noix et graines et avocat), riches en micronutriments (les vitamines, antioxidants, fibres, agents phytochimiques, sels minéraux etc) et ils ont beaucoup de volume: ils favorisent donc l’effet rassasiant. Ajoutez beaucoup de   ces aliments dans vos plats, dans vos assiettes, ne vous contentez pas de garniture, faites-en la partie principale de votre alimentation et vous verrez, dans peu de temps les effets bénéfiques vont se faire sentir: plus d’énergie, un meilleur sommeil, une humeur plus stable, une plus belle peau, un système immunitaire plus efficace, la diminution ou disparition des douleurs articulaires et oui, des kilos en moins!
Pour perdre du poids à long terme, il faut une stratégie efficace de santé, de changement d’habitude et d’envie de découvrir de nouvelles choses, de nouveaux goûts, de nouveaux plats… Et surtout pas une suite de restrictions qui nous poussent à craquer et prendre plus de poids qu’on a perdu en se créant des habitudes encore pires qu’avant!

8 Comment on “Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *